Animations dans les Royaumes Renaissants


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panique à Thiercelieux 10

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 15:44

En se réveillant, Fleurette fut soudainement prise d'effroi : elle se rendit immédiatement compte qu'elle dormait toute seule, entre ces quatre buissons, seuls témoins de leur extraordinaire nuit l'amour... Comment son bel amant avait-il bien pu oser la délaisser ainsi ?
Profondément meurtrie, elle se leva d'un bon, mais sa fureur naissance fut rapidement calmée.

Il était là, presque encore plus beau que la veille, en train de fumer la pipe sur le banc.

Son si doux chevalier servant...

Elle sourit, et s'approcha de lui en lui caressant affectueusement le bras :
- Alors, mon beau prince, avez-vous bien dormi ? Dites-moi, quel noble cause allez-vous défendre aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 16:58

Je suis Sir Nose... D'Voidoffunk... Et je ne danserais jamais...

1, 2, 3, nous irons au bois
4, 5, 6, cueillir des cerises
7, 8, 9, dans un panier neuf
10, 11, 12, elles seront toutes rouges

Prépares-toi à rencontrer ta fin, enfant des étoiles...


Sir Nose se réveilla en sursaut, la douleur dans sa tête se faisait plus forte que jamais. La mélodie frappait comme un tambour mais bien plus fort que d'habitude.

Il s'assit sur son lit et resta là un moment, de tenant la tête entre les mains.

Rumpofsteelskin, Rumpofsteelskin, il a du bonheur en boite pour tous de la vie au ciel...
Il a une marmite d'or au bout de son arc en ciel...


La marmite, Sir Nose l'avait trouvé. La jument aussi, ça avait même été son premier indice pour retrouver la trace du vieux. Quand à la boite à bonheur, Sir Nose se doutait qu'elle n'était pas loin. Le vieux lui il ne le verrait plus.
Il ne l'avait pas revu d'ailleurs, depuis son enfance. Le vieux gnome lui avait raconté bien des choses à cette époque et après les funestes évènements qu'il avait vécu la chanson qu'il chantait en tirant sa carriole s'était soudainement mise à le tourmenter.
Puis arrivèrent d'autres comptines, certaines le guidant vers son destin, d'autres tentant de le perdre en route. Mais Sir Nose avait fini par apprendre et comprendre celles qui avaient de l'importance pour sa quête.

Sir Nose se leva, tituba un instant sous l'effet du vertige que l'on peu ressentir en se levant trop vite, respira un grand coup et mit sa cape sur ses épaules.

Il sorti de sa chambre et après être passé aux écuries voir Psychoalphadiscobétabioaquadooloop, il se dirigea vers la mairie pour acheter la vieille bicoque qu'il avait repéré la veille et où le vieux Rumpofsteelskin avait semble-t'il vécu ou du moins séjourné.

Il croisa beaucoup de monde à l'auberge et dans les rues. Thiercelieux s'était soudain mit à vivre et à se peupler. Le village qui semblait presque mort grouillait de monde d'un seul coup. Sir Nose n'adressa mot à personne. Sa migraine le faisait encore souffrir et il avait hâte de savoir ce que le vieux Rumpofsteelskin avait bien pu laisser derrière lui.

Sir Nose se demandait ce qui avait bien pu pousser un nomade comme ce gnome à vivre ici. Lui qui n'était jamais resté plus d'une semaine au même endroit.

Peut être le maire lui en parlerait-il.
Peut être car Sir Nose D'Voidoffunk était d'un naturel discret et il n'avait pas l'intention de se faire remarquer en posant des questions qui en amènerait d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 18:43



Le soleil illuminait Thiercelieux depuis de nombreuses heures déjà.
Dazibao se désespérait de pouvoir arriver à s'embellir. Finalement - par dépit - il mit comme tous les jours un sac sur sa tête, puis sortit de la mairie pour se rendre à l'église.
Il y pria quelques minutes un miracle, qui refusait obstinément d'advenir, puis se rendit à l'auberge de l'autre côté de la place.

Poussant la porte de la taverne, une forte odeur d'alcool lui emplit les narines - qu'il avait fort dilatées - et failli presque le faire tomber à la renverse.
Réprimant une nausée, il commanda au tavernier un saucisson et une grande chope, qu'il se fit servir à la table du fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animations-rr.forum2jeux.com
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 20:05

Cygnus était plongé dans ses pensées quand la fille se leva et le rejoignit. Il souffla traquillement un nuage de fumée avant de répondre à sa question :

"Ma p'tite, aujourd'hui je dois voir avec Henri l'état de nos stocks et refaire le plein de provisions pour notre départ. La mission que m'a confiée Père est loin d'être aboutie et il me faut repartir à l'aube demain matin.

Quant à toi, je te trouve bien rouge, je crains que tu n'aies attrapé quelque chose. Tu devrais rentrer chez tes parents ou ils vont se faire un tel soucis qu'ils t'enfermeront à vie chez eux. Ca serait dommage, tout de même, un vrai gâchis.

Allez file ma jolie, dépêche toi !"

Tout en parlant, il s'était levé lui-même et il la laissa plantée là, retournant sur le chemin qui menait au village avec l'intention de voir où était Henri et ce qu'il avait fait durant la nuit. Il allait falloir négocier avec le tavernier aussi, comme il n'avait finalement pas utilisé sa chambre, il essairait de se la faire rembourser ou au moins de ne la payer qu'à moitié prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles-Edouard

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 20:58

Après une deuxième nuit passée dans un lit confortable de l'auberge, Rebecca se réveilla en pleine forme. Elle fit sa toilette et enfila ses vêtements. Elle rejoignit la salle à manger d'où provenait un vacarme inhabituel. Tout en descendant l'escalier, elle aperçut la salle où étaient déjà attablés de nombreuses personnes. Elle jeta un coup d'oeil circulaire afin de trouver une table libre et remarqua plusieurs hommes attablés ensemble qui étaient revêtus d'une tenue qu'elle connaissait trop bien. Elle devint pâle et serra fermement la rampe de l'escalier.

Elle prit une longue inspiration et descendit les trois dernières marches tout en examinant chacun des capitaines attablés dans l'auberge. Elle n'en reconnaissait aucun...

Mais elle se dit que c'était surement Aristote qui lui venait en aide en ayant conduit tous ces marins dans ce village. Elle alla s'assoir à une table proche de la leur et commanda un bol de lait et une miche de pain.

Elle les observait et attendait le moment propice pour oser les aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Lun 14 Jan - 21:36

Mathilde arriva à Thiercelieux sur sa fidèle monture, Orany, une jument qui lui avait été offerte en cadeau de mariage.

Son arrivée étonna les villageois, car Dame Mathilde sortait rarement de chez elle, mais elle n'en eut cure: elle était là en mission !

Mathilde alla attacher Orany, sa jument blanche à l'écurie avant de pénétrer dans l'auberge.

Elle salua toutes les personnes présentes, commanda une tranche de jambon et des oeufs au patron qui la regardait avec des yeux de merlan frit.
Puis, comme si elle n'avait rien remarqué, Mathilde prit place sur un siège qui lui permettait de voir la Grand'Place. Les fenêtres n'étaient pas très bien nettoyées, déplora t-elle, mais ainsi, on la verrait moins depuis l'extérieur.

Augustin ne se doutait de rien. Mathilde sourit, puis essaya de se détendre et commença à observer les clients qui l'entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Vioc

avatar

Nombre de messages : 303
Pseudo RR : Juallia
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 0:46

Il savait qu'il faisait jour. Il savait qu'il y avait trop de monde. Il savait qu'elle ne viendrait pas. Mais il ne pouvait s'empêcher de l'appeler. Il était tout seul. Il était perdu.
Tous ces gens... là... dans cette auberge... que des inconnus... Même l'aubergiste l'avait regardé d'un drôle d'air...
Il s'était alors regardé, et avait vu le mendiant auquel il ressemblait après son voyage.
Etait ce pour cela que sa dame l'approchait si peu ?
Il devait y avoir une rivière ou un ruisseau proche.
Il laissa une piécette au tavernier et commença à errer en quête d'un point d'eau.
Elle était froide, mais... Il serra les dents et pensa que c'était plus supportable que le dédain de sa dame.
Il fallait qu'il la voie ce soir... Il fallait qu'elle vienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimarhi

avatar

Nombre de messages : 391
Age : 37
Pseudo RR : Habité par l'esprit de Galadriel
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:12

Kimarhi se leva assez tard ce matin, la fatigue de la veille l'avais plongé dans un sommeil très réparateur, il se sentais plus fort que jamais en se réveillant.

Il se leva donc d'un bon pieds, fit une toilette rapide et se rendit au rez de chaussé de l'auberge pour y prendre une collation. Il s'installa au comptoir quelques instants puis sorti rejoindre son cheval qui était resté a l'étable. En inspectant sa monture, il remarqua que les fer de ceux çi étaient dans un sale état. Il brossa un peu l'animal puis se rendit sur la place demander si quelqu'un connaissait un maréchal ferrant dans le village......

Il se plaça au centre de la place, puis parla a haute et intelligible voix......


HUM HUM!!!!!!!!!!!

EXCUSER MOI CHER HABITANT DE CE BEAU VILLAGE, MAIS Y A T IL UN MARECHAL FERRAND DE QUALITE ICI?


Apres quoi il attendit une réponse d'un villageois....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:18

Sir Nose revint à l'auberge.
Arrivant plus tôt à la mairie on l'avait informé que le bourgmestre s'y était rendu.
Sir Nose n'avait pourtant croisé personne sur sa route. A part cette personne difforme dont il avait préféré ne pas croisé le regard de peur d'avoir à lui faire l'aumône.

Sir Nose trouva l'aubergiste qui lui indiqua du doigt la table où se trouvait le maire.

Sir Nose aborda la table dans le dos du maire, il ne le regarda pas en le contournant ne se retournant vers lui qu'au dernier moment.

Nose réprima un haut le cœur en le voyant.

C'est pas possible.

Nose retourna voir l'aubergiste et lui mit l'épée à la gorge. Son mal de tête empirait et il n'avait pas le gout à la plaisanterie.

Le silence se fit dans l'auberge quand Sir Nose lui dit :

Je te laisse une nouvelle chance d'user de ta gorge. Si ta réponse ne me plait pas, ou si tu te fout encore de moi, je l'empalle de part en part.

L'aubergiste déglutie, tremblotant mais ne su que répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:24

Cygnus avait rejoint le centre du village et entrait à présent dans la taverne pour découvrir un bien étrange spectacle ... un homme menaçait de son épée l'aubergiste et vociférait après lui ... Cygnus ne put s'empêcher d'intervenir :

"Olà l'ami, je ne sais ce que tu veux à cet homme ni ce que tu lui reproches, mais qui va nous servir à déjeuner tout-à-l'heure si tu l'égorges, hein ?"

Les regards se tournèrent vers lui et soudain une sorte d'attention respectueuse se fit sentir dans la taverne. Les clients avaient tous ou presque tourné la tête vers les 3 personnes au centre de l'action et Cygnus se sentait mis en lumière, fier de son arrivée pour le moins fracassante et de son intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:31

Dame Mathilde détourna son regard de la Grand'Place.

Tiens, de l'animation, pensa t-elle
Un homme inconnu vociférait et menaçait le tavernier de son arme.

Un jeune homme , bien habillé, entra à temps pour s'interposer.
Mathilde se régalait. Cet intermède la divertissait et lui faisait oublier momentanément les soucis qu'elle avait en tête.

Elle porta son attention au jeune homme, cherchant à se rappeler s'il faisait partie ou non de son réseau de connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:41

Sir Nose lâcha le col de l'aubergiste, lui laissant tout de même l'épée contre la gorge.

Il se retourna lentement vers l'homme qui l'avait interrompu.

Votre déjeuner sera préparé par sa bonniche ou par sa femme. De toute façon je doute qu'avec le temps qu'il passe derrière le comptoir à picoler, il est le temps de passer en cuisine. Ce qui arrivera à cet homme ne vous regarde donc en rien.
Je n'ai pas l'humeur à la plaisanterie aujourd'hui. Pas plus que les autres jours.
Je ne sais pas qui vous êtes mais sachez que mon nom est Nose, Sir Nose. D'Voidoffunk. Et je ne ris jamais. Pas plus que je ne danse.

Mais si cet homme continu son manège, il ne dansera plus jamais non plus.

Sir Nose se retourna de nouveau vers l'aubergiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louina

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:42

Elle revenait au village, croisa un égosillant à la recherche d'un maréchal-ferrant...

Est-ce que j'ai l'air de manier le marteau et l'enclume !
dit-elle en riant.

Elle se dirigea d'un bon pas vers la taverne et y entra, regrettant un instant de ne point avoir aperçu la vache lorsqu'elle avait fait une promenade matinale alentours. Elle n'était plus dans le pré, on l'avait récupérée ou elle s'était échappée...
La chanceuse !

Elle entra avec la ferme intention de ne pas parler !

Elle adorait se donner des défis ainsi.

Elle jeta un rapide coup d'oeil.
L'homme qui demandait le nom des villages était en train d'en menacer un autre, vêtu comme un tavernier.
L'homme qui comptait des histoires à la tombée de la nuit aux donzelles était en train de s'interposer entre eux deux.
Des officiers d'elle ne savait quoi, un timide.

Elle se retint de parler...
se retint encore un peu et...


Alors ! Vous l'embrochez où vous attendez que les dames vous le demande ?


Elle éclata de rire !

Vous ne savez pas pourquoi, mais j'ai perdu ! tant pis ! Hi hi hi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:53

- Mais... Papa... Mais je l'aime !

Fleurette était rentrée chez elle le sourire aux lèvres, passant d'abord prendre un peu de lait chez le fermier sur le chemin. Son père, elle l'avait trouvé sur le pas de la porte de leur vieille demeure, et s'approchant progressivement de lui, elle comprit que quelque-chose n'allait pas. Son sourire fut remplacé par une rapide crise d'angoisse, ne comprenant pas ce qui avait bien pu arriver. Une claque. Celle-là, elle ne l'avait pas volée, du moins, c'est ce que son père lui dit.
- Comment as-tu pu te laisser ainsi tripoter comme une dévergondée, hein ? Ma fille est devenue une dévergondée... Comment as-tu pu me faire ça, hein ? A moi, ton pauvre père qui s'est fait du mourron toute la nuit ! Ah j'vois bien à ta tête qu'il ne m'avait pas menti, l'jeune Hugo ! Il t'a bien vu traîner avec cet enfant d'enfoiré !
- Mais... Papa... Mais je l'aime !
- J'veux rien savoir ! File dans ta chambre, il y a du linge à laver, et le ménage à faire, tout de suite ! Fleurette, tu m'entends ? Fleurette ! Reviens là tout de suite ! Reviens ! Je te l'ordonne ! Fleureeeeeette !
Mais Fleurette n'entendait déjà plus, et courait droit vers le village, les larmes lui coulant à flots sur le visage, en n'espérant plus qu'une chose : retrouver son bien aimer et se sentir réconfortée blottie dans ses bras.

Ensuite, tout cela ne lui importerait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 1:59

Cygnus écouta sans vraiment écouter, il pensait surtout à l'attitude à adopter pour impressionner les dames ici présentes et peut-être laisser un souvenir aux habitants de ce village. Il imaginait déjà les rumeurs ...

"Un gentilhomme est intervenu avec une telle force ..."
"Quel talent, quelle diplomatie, vous auriez dû voir ça ..."
"Ahlàlà, il était si beau !!"

Il en était là de ses pensées lorsqu'un mot, un nom le fit sortir de sa rêverie éveillé : "Sir Nose D'Voidoffunk" ... cela lui rappelait quelque chose.

"Vous ? Le fameux Sir Nose D'Voidoffunk ? Mon père a déjà parlé de vous, il semble que vous soyez issu d'une famille noble d'Angleterre ... mon ami, c'est d'égal à égal que je vous présente mes excuses pour m'être ainsi mêlé de vos affaires ... je me permets juste de vous demander d'éviter les bains de sang en public, il y a ici des femmes qui ne ..."

A cet instant, il fut interrompu par l'une des créatures qu'il venait justement de citer. Quelque peu irrité -il n'aimait pas qu'on lui vole ainsi la vedette- il regarda la donzelle qui venait de s'adresser à son propre interlocuteur et s'aperçut qu'il l'avait déjà croisée la veille au soir.

Il la foudroya du regard puis il décida de feindre l'indifférence. Il déclara à l'assemblée :


"Mesdames et messieurs, ne vous inquiétez pas, notre ami Sir Nose va aller régler ses affaires en privé, vous pouvez continuer à vaquer à vos occupations ! Allons, c'est terminé !"

Joignant le geste à la parole, il s'assit à une table libre et attendit de voir si on aurait encore besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louina

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 2:20

Non mais ! Regardez-le celui ci, le joli coeur à l'épée acérée !
Voilà qu'il s'efface, comme les nuages devant le soleil !

Messire l'anglois, puisque votre nom fleure peu nos campagnes !
Allez-y donc, ne cédez pas à la tentation de l'inertie !


Elle regarda avec un air de regret l'homme qui avait décidé en fait, de s'assoir.

Pffff... Messire, voyons, vous ne savez donc pas que de dire ce que vous venez de dire n'a pas pour autre effet que de calmer l'énervé, d'apaiser celui qui s'emporte et de ramener à de jolis sentiments celui qui en avait des forts ombrageux !

Elle se retourne vers l'homme qui tient l'épée.

Bien, messire... Alors. Qu'allez vous faire ? Laisser l'affront recueilli dans votre coeur ou, d'un coup de votre fort jolie épée, rappeler à chacun quelle est sa place ici ?

Elle détourne son regard quelques instants, levant les yeux au ciel...

Oui... Oui... je sais, il faut parfois faire briller le métal pour être écouté par chez nous, mais tout de même, croyez vous que l'éclat suffit à nous éblouir, nous, pauvres paysans ? Croyez vous que cela nous permette de comprendre qui sont ceux qui décident et ceux qui n'ont pas le droit de décider ?
Moi je sais comment réagira cet homme ! Il réagirait comme moi je le ferai, humble que je suis !


Elle laisse l'assistance profiter du silence de sa respiration qu'elle reprend...

A genoux, il sera... Dans l'instant, à vous supplier de le pardonner de qu'il a certainement fait. Après moultes suppliques, vous pourriez l'épargner... Mais il le méritera à peine, il nourrit mal les chevaux qu'on lui laisse. La paille est humide à ce qu'il paraît, inconfortable dit-on même, au coin des rues.

Elle éclate de rire

J'adore sentir toutes ces tensions dans l'air !

Elle regarde le tavernier...

Si tu meurs, c'est grâce à moi, si tu vis c'est grâce à moi, quoiqu'il arrive, sers moi à boire, j'ai soif !

Elle regarde l'anglois...


Sir Nose D'Voidoffunk ? C'est cela ? laissez-le espérer, que je puisse me désaltérer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 3:22

L'intervention de Cygnus avait permis à Sir Nose de prendre un instant pour remettre ses idées en place.
Ses migraines incessantes avaient tendance à le rendre soupe au lait et même si il en avait conscience, il savait que se laisser aller à ses sautes d'humeur avait tendance à le soulager.

Laisser couler le sang... Oui, surement... ça lui ferait le plus grand bien. Rien de tel pour faire taire les tambours qui lui martelaient le crâne.

Sir Nose hésita un instant.

Il appuya sa lame... L'aubergiste blanchit de peur. Et dans sa panique et sa peur, prit la parole.

Je... je... vous ai d-d-d-dit la vé-vé-rité Sire... Je vvvous.. mes excuses... je vvvvais vous montrer... vvvous présenter...

Sir Nose arrêta son mouvement et regarda intensément le tavernier.
Il avait l'air sincère après tout.
Et puis tuer le seul aubergiste du village n'était peut être pas la meilleure choses à faire. Après tout il ne savait pas combien de temps il allait devoir séjourner dans ce village. Ni même si il allait jamais en partir. Cela dépendrait de ce que Rumpofsteelsklin avait laissé pour lui.

Sir Nose ôta sa lame de l'aubergiste et la remit dans son fourreau.

L'aubergiste avait une belle marque, elle saignait même légèrement.

Je vous suis.

L'aubergiste fit promptement le tour du comptoir et mena Sir Nose vers le maire avec forces courbettes.

Sir Nose put aussi au passage reconnaitre la fille qui lui avait adressé la parole. Il la reconnu, c'était la jeune vachère qu'il avait vu la veille.
Les jeunes femmes paraissaient peu farouche dans ce village. Sir Nose comprit là pourquoi le jeune noble y trainait.

L'aubergiste le mena à la table du maire et lui parla. C'était bien cet homme difforme finalement. Quel bande de dégénéré avait bien pu voter pour une telle monstruosité pour les représenter ?

Mr le maire, cet homme veut vous entretenir.Dit l'aubergiste avant de se retirer en vitesse.

Sir Nose eut envi de sursauter en entendant ses mots. L'entretenir ? Mais cet homme n'avait pas besoin d'entretien, plutôt de réparations.
Enfin peu importait, il lui adressa la parole.

Je désire vous parler en privé. Il s'agit d'une affaire délicate et je ne tient pas à me faire remarquer plus que nécessaire.

C'était malheureusement trop tard pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louina

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 3:52

Elle l'avait regardé, appuyer sa lame, puis...

Oh non !
C'est d'un commun !


Elle n'attendit même pas la suite, s'assit à une table au fond de la salle et observa sans grand intérêt visible le tavernier amener l'anglois à l'homme qui trônait, dos à la salle.

Elle regarda les autres, la vieille dame qu'elle n'avait pas remarqué qui semblait presque déçue, ou elle se trompait.
Le nobliaux, puisetier, qui semblait tout satisfait.

A voir sa tête réjouie sous son sérieux apparent, elle se dit qu'il serait de bon ton qu'une cruche apparaisse, qu'il gagne en utilité.

Elle attendit, pensive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 8:59

La scène n'avait pas duré très longtemps, mais le spectacle fut amusant.
Une jeune fille y avait mêlé son grain de sel, et si les hommes ne s'étaient pas intéressés particulièrement à elle, elle capta toute l'attention de Mathilde.

Cette jeune femme n'avait pas froid aux yeux, sa langue était bien bien affûtée. Qui était-elle ? Une enfant du pays ?
Encore une qui possédait l'insolence de la jeunesse; et la beauté aussi. Malgré ses vêtements peu seyants, la demoiselle avait des atouts pour séduire les hommes.
Augustin....

Ca y était, les soucis étaient revenus. Etait-ce elle, celle qui faisait tourner la tête de son fils ?

Alors, Mathilde se leva et s'avança vers la jeune " sauvageonne".


Bonjour jeune fille. Je peux ....? dit Mathilde en montrant un siège à côté de celle où Louina était assise. Elle n'attendit pas sa réponse et prit place, puis se tournant vers le tavernier encore blanc comme un linge, elle lui dit :

Patron , servez à cette jeune femme tout ce qu'elle vous demande, la note sera pour moi.

Mathilde regarda intésement la jeune femme.
Bien, présentons nous. Je suis Dame Mathilde de Lapiers. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delwin

avatar

Nombre de messages : 4
Pseudo RR : Si vous ne savez pas mon pseudo, croyez moi, vous avez besoin de bien plus que l'aide de ce texte...
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 9:17

Delwin se réveilla de derrière un banc... l'avais dû rouler sur le côté... Encore un point pour le sommeil de plomb...
Par contre... C'tait quoi qui l'avait réveillé?...

Il se leva, frotta ses yeux, et vit un groupe se disperser devant l'auberge, semble-t-il après quelque peu d'animation...

Bon, se dit-il, qu'est-ce que je devais fiche ici moi déjà?...
La sieste?... Nan, déjà fait 4 fois aujourd'hui...
Boire un coup?... Nan, c'est bon, l'abreuvoir l'avait rempli...
Se laver?... Nah, s'était déjà lavé y'a deux mois, ça allait...
Trouver un travail?... Dah, ça devait être ça...
Enfin... Là commençais à se faire tard/tôt... Après une bonne nuit de sommeil ça irait mieux... Rien de tel que de dormir après une bonne sieste, excellent pour la santé il paraît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 9:55

Après avoir vidé quelques (pichets de) bière, le maire prit la ferme résolution d'aller se vider la vessie dans les latrines.

Il se leva et se dirigea vers l'arrière cour d'un pas mal assuré. En traversant les cuisines, il fit tinter quelques casseroles, dont une qui tinta plus fort en chutant au sol. Prudent - comme à son habitude - il se retourna vers ladite casserole et lui dit de faire moins de bruit.

Arrivé enfin dans l'arrière cour, il trouva un coin tranquille contre la palissade et entama laborieusement de se soulager...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animations-rr.forum2jeux.com
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 12:11

Cette fille ... ce qu'elle était agaçante ... agaçante, oui, c'était le terme, à vouloir mettre le feu qu'il venait d'éteindre ... par chance, ce qu'elle avait dit n'avait eu aucune influence sur Sir Nose.

Sir Nose. Sacré bonhomme que celui-là ... il était connu pour ses frasques qui faisaient tâche sur l'image de sa grande famille commerçante par delà les frontières. Mais il avait un certain prestige et Cygnus l'admirait, maintenant qu'il se remémorait les leçons de son père.

Cet homme là avait su retrouver son sang froid sans pour autant perdre la face, voilà l'attitude d'un noble, d'un vrai, il ne se laissait pas influencer par une gourgandine qui voulait voir un peu d'action une fois dans sa vie ! Cygnus l'observa s'approcher du maire, qu'il ne voyait que très mal dans son coin sombre. Puis il vit le maire se lever apparemment sans avoir répondu à la requête de Sir Nose ... quel affront ... celui-là ne devait pas avoir suivi la scène ! Cygnus se demanda si le noble courageux et quelque peu rapide à la détente allait le suivre pour lui faire payer son insolence. C'est vrai quoi, un noble vient dans votre village, dépenser son argent, attirer la curiosité, et vous le dédaignez ? Vous méritez d'être puni, non ?

Puis un mouvement à sa droite attira son attention. Un dame aux cheveux grisonnants mais au port altier avait quitté sa table pour s'approcher de la jeune fauteuse de troubles ...
Cette femme avait l'attitude d'une noble elle aussi, elle était richement vêtue par rapport à tous les paysans qui traînaient dans le coin ... décidément, ce trou n'était peut-être pas si perdu que cela si 3 nobles pouvaient s'y retrouver en même temps ! Il faudrait qu'il aille faire connaissance avec elle afin de savoir qui elle était, dès qu'elle en aurait fini avec la petite marrante. Il les observa discrètement, pour savoir si la discussion serait animée ou juste amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 15:26

- Mon doux chériii !

Fleurette, qui venait de manquer tous les derniers événements, entra subitement dans la taverne en pleurant, et surpris Cygnus en l'enlaçant à la taille. La tête fermement appuyée contre son dos, de grosses gouttes tombaient une à une sur le costume de son amant tandis qu'elle se lamentait. Elle reprenait difficilement son souffle, sa voix était entre-coupée lorsqu'elle parlait. Elle avait couru une longue distance jusqu'ici pour quelqu'un de si destabillisé, aussi, elle avait perdu l'équilibre plusieurs fois sur le chemin. Le fin mélange verdâtre et brunâtre sur ses paumes et ses genoux en témoignait.

- Cygnus chéri, c'est, vraiment horrible... Mon père... Il a sur pour nous... Il... Il a... Hugo nous a vu ! Je ne sais pas... ne sais plus quoi faire, Papa est fâché... Il est si fâché je... Je ne voulais pas que... Cygnus, qu'est-ce qu'on va faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 20:02

Cygnus avait entendu le cri mais n'avait pas eu le temps de jeter un oeil qu'il se sentit violemment heurté puis enserré ... Sur le coup, la panique le gagna, croyant qu'un manant osait le toucher comme ça, il tenta de se dégager et dans la bataille, ils tombèrent tous deux, la fille sur lui. C'est alors seulement qu'il la reconnu. Elle était en larmes et bafouillait des propos incompréhensibles à propos de son père ... Soudain il comprit et sa première réaction fut une mine de dégoût pour toutes ces larmes qui avaient sûrement tâché sa tunique, et de mépris pour cette créature qui osait dire "nous" ... Pour qui se prenait-elle, cette petite gourgandine ? Une de plus tiens !

Puis il réalisa qu'il était à nouveau le centre des attentions ... il fallait qu'il réagisse noblement, il ne pouvait pas se permettre d'attirer l'animosité des paysans du village ni surtout perdre la face devant des nobles. Il ne devait pas avoir la moindre faiblesse ni donner le moindre signe de défaillance. Il se releva donc et aida la fillette à en faire de même et tandis qu'il préparait son texte en pensée, il imprima sur son visage un sourire bienveillant et réconfortant.


"Chère enfant, chère enfant, calmez-vous je vous prie, n'ayez aucune crainte, vous êtes ici chez vous, allons, séchez vos larmes, asseyez-vous sur cette chaise et respirez un bon coup.

Votre père, j'en suis sûr, est un homme bon, sinon vous ne seriez vous-même pas aussi gentille. C'est tout-à-fait normal pour un père de s'inquiéter pour son enfant, surtout un enfant aussi jeune que vous ! Vous n'auriez pas dû vous enfuir de chez vous, je suis sûr qu'il va s'inquiéter encore plus, le pauvre !

Allons, voici ce que nous allons faire, vous allez tout d'abord boire un grand verre d'eau que je vous offre (pas folle la guêpe Razz), vous allez sécher vos larmes car elles font désordre sur un minois comme le vôtre puis vous allez respirer et vous calmer. Je vous propose qu'ensuite, nous allions tous deux voir votre père et à nous trois, nous aurons une longue discussion, pour que tout rentre dans l'ordre. Cela vous convient, j'espère ?"

Il avait parlé suffisamment fort pour que sa voisine noble l'entende tout en n'en ayant pas l'air et il espérait que son discours sur la parenté avait été assez moralisateur mais affectueux pour paraître le plus digne possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   Mar 15 Jan - 20:24

Dazibao s'éveilla.

Ventre de bouc ! Où s'était-il encore assoupi ??
Les mauvaises langues du village disaient que le maire était saoul du matin au soir... et que c'était bien le seul moyen de supporter un tel faciès. Mais la vérité c'est que le maire était narcoleptique : il lui arrivait régulièrement de s'endormir. Comme ça ! N'importe où et à n'importe quel moment.

Là, par exemple, il s'était endormi en urinant sur la palissade de l'arrière cour de l'auberge. Il en arriva à cette conclusion en remarquant d'une part que sa culotte était déboutonnée et d'autre part en raison de l'odeur de la grande tâche humide qui auréolait sa chemise.
Dazibao retint un cri de colère ; cela ne l'aiderait en rien.

Bon gré mal gré il entreprit de rejoindre la mairie - sans repasser par la taverne de préférence - par les ruelles les moins fréquentées.
C'est ainsi qu'il tomba pour la deuxième fois de la journée. Pourtant il était bien réveillé cette fois-ci !

Il avait butté du pied dans un obstacle au sol, ce qui avait provoqué sa chute. Or cet obstacle lui avait échappé en raison du sac qu'il avait sur la tête ; les petits trous percés à hauteur des yeux réduisaient considérablement son champs de vision.
Il se releva en maudissant sa deveine et porta le regard sur ... Ventre saint gris !!!... un cadavre !
Et un beau, encore, bien sanguinolent de partout avec des mouches et une sale odeur (comment n'avait-il pas pu la sentir avant, celle-ci ? Ah oui : sa chemise imbibée.)

Le maire scruta un moment le corps, tâchant de le reconnaitre, mais sans y parvenir ; la moitié du visage avait été dévoré et les vêtement en lambeaux n'aidaient pas plus l'identification du mort. C'était un homme, certainement... d'âge mûr.
Dazibao s'étonna de ne ressentir aucun dégoût. En fait son physique hautement disgracieux avait forgé en lui une profonde capacité de détachement, qui lui permettait de garder son calme et ses esprits même dans les situations les plus angoissantes.
D'ailleurs essayez de vous réveiller tous les matins avec cette tronche dans le miroir et vous finirez vous-même par redéfinir à la baisse ce que le terme "angoissant" recouvre.
Bref c'est ce qui lui avait vallu le poste de bourgmestre du village... ça et puis cette sotte superstition à propos de malédiction et de repaire de démon.

Ayant fini son examen, il reprit sa route vers la mairie.
En chemin il croisa un gamin et lui demanda d'aller colporter la nouvelle d'un assassinat sauvage. Mais à la taverne, petit crétin, où veux-tu dons aller raconter ça ailleurs ? Oui et ben ce que dis ta mère c'est très bien, mais moi je te dis d'aller à la taverne et de raconter qu'il y a un cadavre dans cette ruelle-là. Non, tu ne peux pas aller voir ! Parce que c'est presque aussi moche que moi, voilà pourquoi. Heu... oui, c'est le mort qui m'a fait pipi dessus... ce sont des choses que... heu.. tu comprendras quand tu seras grand, va maintenant !

Le gamin partit vers la taverne faire ce que lui demandait le maire. Ce dernier rejoignit la mairie et se hâta de fouiller les archives municipales à la recherche d'évènements identiques et surtout de ce que ses prédécesseur avaient mis en place comme solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animations-rr.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique à Thiercelieux 10
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau site !! Panique au casino !!
» Initiation aux loup-garous de Thiercelieux à l'école
» Pas de panique !! ;)
» Hans-Ulrich Rudel
» Petite table romantique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animations dans les Royaumes Renaissants :: Panique à Thiercelieux :: Archives de Thiercelieux-
Sauter vers: