Animations dans les Royaumes Renaissants


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panique à Thiercelieux 13

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 0:07

Sitôt qu'il apprit la nouvelle, le professeur Boato ne put s'empêcher de se rendre sur les lieux du crime.
- Suivez-moi Scipion, nous avons une nouvelle affaire à résoudre !

Traînant sa protégée par la laisse, il se hâta en forçant le pas. Puis il ralenti soudainement, reprenant son calme et son sérieux. Puis se relança par une pulsion subite. Puis s'arrêta, et ajusta son costume. Passa la laisse à sa main gauche. Puis la reprit de la droite. La repasse à la gauche, pour finalement passer la laisse à son assistant. Faire forte impression au début d'une enquête était toujours de rigueur, aussi, lorsqu'il fut assuré d'être bien coiffé, il s'avança dans la foule, et déclara haut et fort à qui voulait l'entendre, mais surtout à ceux qui n'en avaient pas envie :.
- Il s'agit d'un meurtre ! Bonjour, je suis le professeur Boato, et voici mon assistant, le docteur Scipion. Permettez que je jette un coup d'oeil à la dépouille ? Oui il n'y a plus aucun doute, qu'on m'appelle le bourgmestre de ce village !
- Mais professeur, c'est lui le maire, nous nous étions entre-tenu avec lui un moment, il nous a même offert une chope...
- Ah, euh, oui, enfin, je... Scipion, vous êtes un imbécile ! Je voulais bien entendu parler de son adjoint, celui qui le remplacera jusqu'à nouvelle élection ! Mais pour qui me prenez-vous donc ?
- Toute mes excuse, professeur...
- Bon, je vous pardonne. Voyons cela de plus prêt... Hum.... oui, oui-oui-oui... Il ne fait aucun doute !
Un moment passa.
- Doute... de quoi ?
- Ne m'interrompez-pas ! Il ne fait aucun doute que ce meurtre a été fait par un monstre sanguinaire ! Un être sans morale ni foi, avec un véritable instinct de tueur !

Il se tourna, et dévisagea l'assemblée.
- C'est-elle ! finit-il par dire, en désignant clairement et indiscutablement Khr du doigt, la jeune sauvage sauvage dont il était le responsable.
- Elle ? s'étonna Scipion, tandis que la foule commençait à chuchoter et à maudire la fille. Mais... Mais nous l'avions surveillée toute la nuit, comment cela se peut-il ?
- Scipion, vous êtes un imbécile, doublé d'un incapable ! Vous vous êtes forcément assoupi cette nuit lors de votre tour de veille, pendant une période suffisamment longue pour que cette sauvage procède à son crime ! Voyez son lobe frontal, c'est la preuve indéniable que cette fille est poussée par sa nature à tuer ! Et voyez ses doigts, ce sont là ceux d'une redoutable tueuse ! Qu'on monte un bûcher, et qu'on la brûle immédiatement !

La foule commençait maintenant à passer des insultes aux crachats envers la jeune femme, qui n'avait plus assez d'espace dans les bras du docteur Scipion pour se protéger.
Apeurée, terrifiée même, elle ne trouva plus d'autre alternative que de mordre dans la laisse qui la tenait, et de l'arracher des mains de Scipion pour s'enfuir et disparaître en courant dans les rues de Thiercelieux.

- Vous voyez ? C'est bien elle la coupable, c'est évident, jamais elle ne se serait enfuie sinon !
- Mais professeur,... protesta Scipion.
- Je ne veux rien savoir, tout cela ne se serait jamais arrivé si vous ne vous étiez pas endormi !
- Mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louviana

avatar

Nombre de messages : 45
Pseudo RR : philoum19
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 0:11

Le soleil frappant sur la vitre de la fenêtre de Philoum le fit se reveiller un peu plus tot qu'à l'accoutumé.
Les yeux mis clos il constate qu'il avait oublié de fermer les volets. Péniblement il se leve avec un mal de crane.
Houla je manque de sommeil, moi et ouvre la vitre pour respirer un bon coup afin de se remettre de cette nuit qui fut pas assez reposante.
Un cri se fit entendre.
Il regarde ce qu'il se passe et voit un attroupement se former près de la mairie.
Il entend une voix est train d'hurler
"c'est le maire il est mort". Il vit Raoul à proximité.

A moitié endormi il constate que les badauds ne font que croitre.
Il prend ses vetements et s'habille tant bien que mal pour les rejoindre.
Bien des minutes passerent avant qu'il reussissent à tout enfiler.
En fermant la fenetre avant de descendre il voit Raoul revenir à l'auberge
Ni une ni deux il quitte la chambre pour dévaler les escaliers pour se tenir informer.


Bonjour Raoul
Qu'est ce qui se passe ce matin. En ouvrant ma fenetre j'ai aperçut un monde pas possible proche de la mairie. J'ai cru entendre hurler un ahuri quelque chose à propos du maire. Tu sais quelque chose ?

Philoum lui tend une pièce pour qu'il lui serve un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 0:21

Neil sursauta et failli faire une crise cardiaque lorsqu'une femme passa en criant comme une hystérique juste derrière lui ... La main sur le coeur, il se tourna dans la direction où se rendait la femme, tentant de reprendre ses esprits. Il entendit les échos de l'horrible découverte, écoutant de ci et de là les suppositions toutes plus élaborées au fur et à mesure que les minutes passaient ...

"Et bien voilà qui est une aubaine, cette histoire attirera assez l'attention pour me permettre de finir ce que j'ai à faire et de partir de ce village sans tarder ..."


Il s'apprêtait à reprendre son tour du marché pour trouver ce qui lui manquait mais il fini par se dire en voyant la foule se diriger vers la mairie, qu'il aurait paru louche de vouloir faire comme si de rien n'était ...

"Flûte ..."

Il se tourna donc dans la direction convergente avec l'intention d'obliquer et de s'isoler le temps que cela se tasse un peu, quand il assista à l'irruption d'un homme imposant et moustachu avec un fort accent, suivi semblait-il d'une bête pas très poilue ni très vêtue, hirsute des cheveux, menée par une laisse par un second homme, moins imposant. Il assista à l'étrange scène et regarda la direction vers laquelle la "fille sauvage", comme l'avait appelé l'homme à la moustache, s'enfuyait.

Eberlué par un tel spectacle, il regarda un moment encore la fille s'enfuir, la bouche ouverte, puis il se ressaisit ... Et mettant à main à la bouche comme pour s'empêcher de vomir, il se dirigea vers une rue attenante pour s'éloigner de la scène. Lorsqu'il fut hors de vue après un tournant, il se redressa et s'éloigna en direction des abords extérieurs de la ville tout en réfléchissant à la meilleure manière d'atteindre son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 1:04

Icka Prick était à l'écart de la foule.

Il regardait le ménage des badauds et des curieux. Des nouveaux visages. Des je-sais-tout aussi...

Ah ceux là... Peu importe le nombre de personne qu'Icka avait pu tuer, il y en avait toujours pour raconter avoir tout vu, savoir ce qui s'était passé, et lui permettre inintentionnellement de partir sans être inquiété.

Enfin... Un problème de moins pour lui.
Il se sentait plus que soulagé.
Il avait même envie de rire...

Il avait sellé Promentalshitbackwaspsychosisenemasquad le matin même, prêt à prendre la route. Il n'avait plus qu'à défaire ses bagages. S'enfuir dans un moment pareil serait très mal vu.

Qui que ce soit qui ait tué le maire, il lui devrait tout de même une fière chandelle.

Et il vit sa fille. Comment Raoul avait il dit qu'elle s'appelait déjà ?

Peu importe. La jeunette pleurait à chaudes larmes et Icka prit sur lui d'aller la consoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 14:38

Des murs. Encore des murs. Des murs avec du bois, des murs avec des surfaces transparentes. Des plantes, un chat, des enfants. Une sans-issue.

Khr escalada le muret du fond, et atterrit dans un petit jardin.
Plusieurs lapins sautillaient tout autour d'elle, cela tombait bien, elle commençait à avoir faim. Elle regarda par dessus le muret, et ne vit personne à ses trousses. Elle les avait semé.

Elle commença par se mettre à l'aise, et retira le tissus ridicule qu'on lui forçait de garder sur elle. Elle se sentit beaucoup mieux ainsi.

Elle inspecta les divers lapins.

Celui-là est bien dodu, mais des petits l'accompagnent. Certainement une mère, dommage.
Celui-ci est dans un coin, pas toucher, car il est peut-être malade.
Celui-là a une couleur étrange. Et celui-ci sent bizarre.
Ces trois-là, rien de spécial, un peu petits peut-être, et ceux-là, ils sont dans des boites fermées.
Il reste le grand tout noir, qui fait peur au plus petit mais plus gros.
On dirait des mâles qui se battent.
Du muscle, ou du gras ?

Khr préféra le muscle, et bondit si vite que le lapin fut attrapé par les oreilles avant de pouvoir faire le moindre geste.

Un volet claqua, et Khr, encore sur le qui-vive, lâcha immédiatement sa proie pour sauter par dessus le mur opposé.

Dommage, il semblait appétissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 21:50

philoum19 a écrit:


Bonjour Raoul
Qu'est ce qui se passe ce matin. En ouvrant ma fenetre j'ai aperçut un monde pas possible proche de la mairie. J'ai cru entendre hurler un ahuri quelque chose à propos du maire. Tu sais quelque chose ?



Bonjour Messire Philoum .
Ahhhhhhhh ! Vous avez donc entendu la clameur !

Oui.....c'est une bien triste nouvelle ! Notre maire....paix à son âme.
On l'aurait retrouvé mort ce matin...la rue juste derrière.


Raoul fit un mouvement du menton pour iniquer la direction. Il prit un iar contrit, de circonstance et prit la pièce que lui tendait le client. Il alla lui chercher un verre en cuisine. Là, il aperçut René qui commençait à préparer ses repas.

-Tiens, la taverne est encore vide....c'est rare à cette heure ! lui glissa t-il.

-Bah oui, mais faut dire que les gens sont occupés à discuter sur la mort du maire, dit Raoul.

- Quoi ? Il est mort ? Nooooooooon, pas possible !

- Si, si. Pour le moment je n'en sais pas plus. Mais je pense que les prochains qui passeront le pas de la porte pourront nous en dire plus.

René acquiessa , le regard embué et étrangement vide.

Raoul retourna auprès de Philoum , une bouteille à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 21:52

Finalement, il avait trouvé son bonheur, aussi surprenant que cela paraisse, il était tombé au hasard de ses explorations des rues, sur une volière, ce qui l'avait tout d'abord intrigué, puis en s'approchant, il s'était renseigné et l'homme qui tenait la boutique attenante lui avait expliqué qu'il proposait ses services pour écrire et envoyer des lettres à toutes destinations. Voilà qui était doublement parfait, une véritable aubaine. Aussitôt, il avait sorti la bourse de sa poche intérieure et demandé combien la rédaction d'une lettre et son envoi lui coûteraient. Ce à quoi l'omme expliqua qu'il se faisait payer au nombre de caractères contenus dans la lettre. Et à l'air surpris de Neil, il lui expliqua que c'était là la pratique du plus grand des journaux d'information du royaume, l'AAP et qu'il y avait été rédacteur pendant un temps.

Sans plus perdre de temps, Neil s'empressa de dicter sa lettre, réfléchissant à la façon de tourner les phrases :


Citation :
Ma mie,

Je vous écris pour vous faire une surprise : je me trouve actuellement dans un petit village d'un charme très local, très animé et je prends dès demain la route du retour. Finalement mon voyage aura été écourté pour des raisons que je vous détaillerais dès mon arrivée à la maison.

Je vais très bien, plus aucun danger ne me guette et je devrais pouvoir finalement venir vous retrouver auprès du grand chêne que nous affectionnons tant.

Ne vous inquiétez plus pour moi, bientôt nous serons inséparables à nouveau, liés pour la vie si vous l'acceptez.

Votre bien-aimé,
N.

Cela lui coûta un tarif arrondi de 5 écus parce que son histoire avait ému l'écrivain public, du moins est-ce ce qu'il lui avait dit. Neil espérait fortement que tout était clair dans sa lettre. Normalement, elle devait comprendre l'allusion au grand chêne, du moins l'espérait-il.

Il remercia l'homme après avoir vu son pigeon s'envoler puis s'enfonça à nouveau dans les rues du village pour réfléchir à son deuxième objectif ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tensette

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 7 Mai - 23:41

Quand j'étais jeune, j'étais toujours en vadrouilles et je me balladais toute le journée. Il m'arrivait de rencontrer des habitants du village ou de notre vaste campagne. Ils aimaient me raconter les histoires du village et des allentours. Pour mon plaisir, je passais le reste du temps à les écouter. Le soir venant, à la lueur d'une chandelle, je remplissais mes parchemains afin de ne pas perdre les paroles de la journée.

"-Si cela vous chante, je peux vous en raconter une" m'armonnai-je dans ma barbe enfin du peu voire pas que j'en ai.

Tensette prend sa plus belle voix, se racle la gorge pour pouvoir parler bien fort afin qu'on l'entende

"j'étais au village de thiercellieux, avec mon père et mes frères. J'étais le plus vieux et venais d'avoir douze ans. Tancrède était le plus petit, il venait d'avoir deux ans. Ma mère me remettait chaque jour un petit panier contement pain et bouteille de lait quelques fois des châtaignes. Mon père nous enseignait l'écriture, la lecture, et toutes ces choses qui rendent intelligent. Après les longues heures passées avec mon père, je sortais vaquer à mes occupations. Je regardais souvent arriver des vieilles femmes portant avec elle des paniers . je ne savais pas ce qu'il contenais mais ce devais être important."

"Et l'ami, qu'est-ce que tu raconte encore !" dit un villageois qui s'arrêta en entendant ma voix

" je conte une histoire. Viens approche écouter." Le villageoi s'approcha et dit
"- ...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 1:48

Irrésistible odeur de gibier rôti...

Khr avait reconnu l'endroit, c'était là que l'homme souriant lui avait cédé ce morceau de viande auquel elle avait finalement prit goût.

Elle tourna en rond quelques nombreuses minutes à l'arrière de l'auberge, tout en restant à l'affut du moindre bruit.
Inspectant les lieux, elle fit l'inventaire des diverses ouvertures, certaines plaques transparentes étant restées grandes ouvertes.

C'est par celle de droite que l'odeur lui arrivait... Quelle extase, elle en salivait déjà.

Elle entendu une voix s'approcher, celle d'un homme. Dans le doute, elle se recroquevilla dans l'ombre, et attendit de voir qui se manifesterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegoku

avatar

Nombre de messages : 226
Pseudo RR : Si je le disais ce serait plus un secret
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 2:06

Vegoku avait marché dans les rues de la ville pendant une bonne partie de la journée. Il était passé voir la boulangère afin d’acheter un pain mais, surtout afin de vérifier si son mari la surveillait toujours de près. Il eut rapidement la confirmation mais, il ne se démonta pas pour autant et acheta son pain comme si il ne s’était rien passer la veille. En sortant de la boulangerie Vegoku se dit que vraiment il allait devoir se remettre en chasse. Mais avant tout un déjeuner cher tonton le maire ne lui ferait pas de mal…

Avec un sourire et en activant son radar interne spécialisé dans le repérage des demoiselles, Vegoku prit le chemin de la maison de son oncle qui se trouvait non loin de la mairie. Vegoku fit pas mal de détour afin d’accompagner plusieurs demoiselles qu’il couvrait d’un flot incessant de douces paroles. Quand Vegoku finit par arriver chez son oncle il vit que le repas était servit et qu’en plus de la cousine de Vegoku il y avait une femme certainement la nouvelle conquête de son oncle.[//I]

Excusez moi de mon retard mais il y avait foule chez la boulangère et son époux a une dent contre moi pour je ne sais quelle raison.

[I]Un sourire complice fut échangé entre Vegoku et son oncle. Ils étaient tout deux taillé dans la même pierre ils se comprenaient donc sans avoir besoin d’utiliser les mots. Vegoku alla faire la bise à sa cousine avant d’aller s’asseoir au bout de la table face à son oncle.


-Alors mon oncle ? Pas trop de problème avec les villageois ?

-Pas le moindre si je crois ce qui se dit je suis bien partit pour être réélu.

-Vu que je serais ton seul adversaire le pouvoir ne risque pas de quitter les mains de la famille… Dire que c‘est mon père qui aurait du être sur le siège municipale à ta place… Maudites guerres !


Entre temps le curé (frère du maire et de feu le père de Vegoku) arriva rajoutant au repas du jour quelques dons des paroissiens. Le déjeuner se transforma en goûter puis en dîner ce n’est que deux bonnes heures après la tombée de la nuit que Vegoku quitta sa famille et rentra chez lui. N’ayant personne dans son lit il dormit mal très mal même. Il fit plusieurs cauchemars où il voyait comment son père s’était fait tuer à la guerre. Il se vit plusieurs fois dans le rôle de l’arbalétrier qui avait tué son père… Puis il se leva.

Comme d’habitude le jour était levé depuis des heures. Il prit un bain et s’habilla tout de rouge afin de commencer sa campagne sous le signe de la victoire. En sortant dans la rue il se rendit vers la mairie où il allait discuter avec son oncle. Mais plus il se rapprochait plus il voyait de monde amassé autour de la mairie. Il avança vers la mairie en accélérant l’allure. En le voyant arrivé la foule se tût et s’ouvrit afin de le laisser passer. Quand Vegoku vit le corps de son oncle il fut comme foudroyé. Il déchira sa chemise et ramassa le corps de son oncle sans rien dire.

Il se rendit dans l’église en portant son oncle dans ses bras. Le curé en le voyant venir ouvrit des yeux ronds pensant tout d’abord que ce n’était qu’une mise en scène. Mais quand Vegoku posa le corps du maire sur un banc le curé courut vers le corps de son frère et éclata en sanglot. Vegoku préféra s’en aller avant de se mettre lui aussi à pleurer. Il marcha jusqu’à la grande place le torse nu. Il monta sur la place où était érigée une statue de son arirère-arrière-arrière-arrière-grand-père premier maire de la ville. Vegoku regarda la statue et s’éclaircit la gorge afin de prendre la parole.


Chers Locaterciens et Locaterciennes, l’heure est grave ! Un meurtre a été commis dans notre ville ! Je ne sais pas qui, ni comment et encore moins pourquoi. Mais je ne veux pas que ce crime reste impuni !

Une voix hurla : « C’est toi qui l’a tué ! Tu voulais être maire à sa place ! » Vegoku ferma les yeux un instant pour conserver son calme avant de répondre.

Cher boulanger, vous avez un bien meilleur mobile que moi pour le tuer. Tout le monde vous a entendu vous plaindre du fait que votre épouse vous avait trompé avec le maire… Mais votre réaction me permet de dire au villageois que je me présente pour prendre la succession de mon oncle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tensette

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 12:28

Comme d'accoutumé, trop occupée à raconter des ballivernes, je venais tout juste d'apprendre la mort du maire.

Dans ce village, il ne mourrait presque jamais personne et quand les gens apprirent la nouvelle, ils furent tout retournés. On se mit à parler haut.

Citation :
Une voix hurla : « C’est toi qui l’a tué ! Tu voulais être maire à sa place ! »


On se mit à parler bas, même à l'intérieur des maisons. Quelqu'un d'étranger hantait désormais le village et personne sauf quelques courageux, ne se hasardaient à ouvrir les fenêtre la nuit, de peur de voir arriver un homme vêtu de noir et brandissant une flûte.

Je me rapprocha de Vegoku et lui raconta :

"- La légende raconte qu'un matin, Pedro ancien de notre village, fut entrainé par son troupeau dans une magnifique vallée un peu loin de Thiercelieux. Là se trouvait une vieille femme.

"- bonjour! lui dit Pedro.
- bonjour, mon petit sourit la vieille femme. As-tu un bon maître ? Es-tu bien nourri ?
- Je n'ai pas à me plaindre, répondit Pedro.
-Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? demanda la vieille femme.
- Une flûte, dit Pedro. Oh oui, une flûte !"

La vieille femme fouilla dans son sac et en sortit une flûte de bois qu'elle tendit au jeune berger .... Puis elle disparut derrière un rocher.

Pedro repartit en sa ferme avec son troupeau. Il avait parcouru du chemin à grande vitesse quand son troupeau s'en était aller au loin.
Il prit la flûte d'une main et se mit à jouer un petit air pour se donner courage. Hop ! dès les premières notes, Pedro se sentit jouyeux. L'herbe jauni par le soleil devint verte, aux arbres poussa de belles branches et de belles fleurs. Les oiseaux se mirent à chanter et à danser.

Arrivé chez lui, il vit que ses moutons et ses chèvres avaient grossi et leur laine était devenu douce. Depuis ce jour, il avait le plus beau troupeau du village. Les autres bergers commencèrent à envier Pedro.
Un jour, il le suivirent et découvrirent son secret.
"- Au voleur ! Au voleur !" cria Pedro. Mais bien vite, il se tut. Personne ne connaissait son secret et si on venait à l'apprendre, il serait banni du village. Ce serait la honte pour lui.

Pedro tant bien que mal essaya de conserver son troupeau mais celui-ci devint malade et beaucoup de ses bêtes moururent. On raconte que les chèvres et moutons ont été infesté par la peste.

Depuis ce jour, quand un mort survint, heureusement il y en a peu, le voleur joue de la flûte. Au lieu de faire verdire l'herbe, pousser les fleurs et de rendre beau les troupeaux, des rats porteurs de puces contaminées se logent auprès de la couche d'un villageois et les infectent de la peste tout comme le troupeau de pedro.

Depuis ce jour, certains habitants du village qui avaient appris la nouvelle n'osairent plus voler quoi que se soit de peur un jour de devenir méchant et d'être maudit comme l'est le joueur de flûte. "

Tensette par son histoire fit frémir Vegoku et les gens qui s'était attroupés pour l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 16:02

La journée était bien avancée et ses pas l'avaient ramené vers la place principale du village. Là il avait pu entendre quelqu'un s'exprimer pour présenter sa candidature à la mairie, puis une femme raconter une histoire pour rendre plus sages les petits enfants.

"Celle de Pierre et le loup est tout de même plus efficace, si elle veut faire peur, cette femme là." marmonna-t-il pour lui-même.

Finalement, il n'avait pu trouver de bonne solution à son problème. Il n'y avait semble-t-il qu'une seule auberge mais par chance celle-ci avait une écurie. Pendant que tout le monde s'affolait suite aux différentes interventions, Neil se dirigea vers l'écurie de l'auberge. Il y avait une douzaine de box individuels, mais un peu moins de la moitié d'entre eux étaient occupés. Il commença à admirer les bêtes, les comparant les unes aux autres, vérifiant leur nervosité et leur fatigue, ainsi que les accessoires qui leurs étaient destinés. Apparemment deux couples de chevaux étaient liés aux deux voitures qui se trouvaient dans la cour. Un autre, le plus proche de la porte de sortie, semblait être seul et surtout, avait l'air vif. Il leva la main pour lui caresser le museau et après quelques instants de méfiance, la bête se laissa approcher non sans renâcler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 19:59

Icka Prick avait finit par laisser la jeune orpheline à ses larmes suivre son défunt père vers l'église où on le portait.

Il pouvait enfin se laisser aller à sourire.
Il pensa à son cheval, il était presque prêt à partir.
Icka se dépêcha donc de retourner à l'écurie pour ranger ses affaires et la selle de Promentalshitbackwaspsychosisenemasquad qui, heureusement pour cette pauvre bète, était juste posée à coté de lui.

Icka se dépêcha donc de retourner à l'auberge pour voir comment allait son cheval. A peine avait il poser la selle à coté de lui qu'il hennissait d'impatience à l'idée de reprendre la route.

Icka Prick entra dans l'écurie.
Quelqu'un était là.
Et ce quelqu'un caressait le museau de son cheval.

Besoin d'aide ?
Il est beau ce cheval non ?
Il s'appelle Promentalshitbackwaspsychosisenemasquad. C'est un rejeton du celebre Psychoalphadiscobétabioaquadooloop. Un cheval peu commun, son maitre et lui étaient anglais. Mais ils ont disparu, personne ne sait ce qu'ils sont devenus.
Et à vrai dire tout le mode s'en moque.
Mais ce dont je ne me moque pas c'est... ce qui vous intéresse tant dans mon cheval
.

Tout en disant cette phrase, Icka mit la main nonchalamment sur la garde de son épée, au dessus de son épaule.


Dernière édition par Icka Prick le Jeu 8 Mai - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegoku

avatar

Nombre de messages : 226
Pseudo RR : Si je le disais ce serait plus un secret
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 20:20

Vegoku se fit interpeller par une demoiselle il réfléchit un moment puis se rappela qu’elle se prénommait Tensette. Tensette raconta donc une légende que Vegoku connaissait plutôt bien. Vegoku écouta tout de même jusqu’au bout et pali si en plus de la mort du maire le village allait aussi devoir faire face à la peste…

Locaterciens, il faut que nous trouvons qui est responsable de la mort et pour cela il faut que les hommes qui se savent manier une arme prennent le poste de gardes. Afin d’empêcher qui que ce soit de quitter notre ville. Les entrées ne sont pas encore interdites mais vous confisquerez toutes les armes et objets pouvant servir d’armes. L’heure est grave ! Il faut agir !

Vegoku posa pied à terre et s’adressa à Tensette.

-Que diriez vous de venir boire un ou plusieurs verres en taverne avec moi ?

Puis au reste des villageois.

-Je serais à l’auberge si vous avez besoin de moi. Les volontaires pour devenir gardes rendez vous à la caserne le sergent vous dira que faire.

Vegoku se rendit torse nu en taverne il avait réussit à oublier la mort de son oncle pour le bien du village. Une fois au comptoir il passa sa commande.

-Bonjour Raoul, deux hydromels s’il te plaît.

Vegoku jeta un regard par-dessus son épaule pour voir si Tensette l'avait suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 20:58

Des pas s'étaient faits entendre hors de l'écurie et le premier réflexe instinctif de Neil fut de vouloir prendre la fuite ... Cependant, assez étonnamment, il parvint à se maîtriser et à continuer son geste nonchalamment en attendant de savoir qui entrerait.

Pas de chance, c'était apparemment le propriétaire du cheval qu'il flattait justement. Tant pis. Il l'écouta débiter son histoire bizarre sur le cheval puis prendre un air menaçant. Il feint ne pas l'avoir remarqué et reporta son regard sur la bête pour répondre :


"Rien du tout l'ami, rien du tout. C'est une belle bête en effet, et je le lui faisais remarquer, c'est tout. Figurez-vous, puisqu'on en est à raconter nos vies, que je suis arrivé en ville cette nuit complètement bourré, sembe-t-il, puisqu'en me réveillant tout-à-l'heure, j'avais un mal de crâne pas permis et je me suis mis à la recherche de mon propre cheval. Cette écurie étant la seule à peu près valable du village, j'ai pensé qu'il serait là, mais non. C'est en voyant ces chevaux là que je me suis souvenu que j'ai perdu mon cheval il y a 3 jours dans le village voisin, en perdant à une jeu d'argent alors que je n'avais plus d'argent ... Du coup, n'ayant rien de spécial à faire, j'ai admiré cette bête, qui semble vouloir aller faire un tour. Il y a un verger à l'autre bout du village, vous devriez l'y emmener qu'il trotte un peu, ça lui fera du bien !"

Pendant qu'il finissait de parler, il s'était reculé, les mains sur les hanches et à présent, il souriait à l'homme qui lui faisait face.

"Bon hé bien je crois qu'il va me falloir me résoudre à marcher pour continuer ma route, hein ! Mais pas avant d'avoir pris un bon repas, histoire de me débarrasser des dernières traces de ma cuite ! Au plaisir, l'ami !"

Il prit donc la direction de la sortie de l'écurie, tout en réfléchissant à sa nouvelle idée : manger un vrai repas, pourquoi pas après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 21:08

Icka Prick souria et relâcha la garde de son épée.

C'est homme savait mentir... Et il en avait connu des menteurs.
Il ne savait pas qui il était ni ce qu'il faisait là.
Icka n'avait pas pour habitude de faire équipe ou de trop se lier d'amitié avec qui que se soit.
Mais sa capacité à inventer une histoire si vite lui plaisait.

Icka se demanda pourquoi ne pas aller un peu plus loin.

Et comment allez vous payer votre repas si vous n'avez plus d'argent ?
Je connais un peu le propriétaire et il m'aime bien.
Il vous fera surement crédit si je me porte garant de votre "honnêteté".
Et puis j'ai une petite faim moi aussi.
Vous me tiendrez compagnie.
Au fait je me nomme Icka. Icka Prick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 21:26

Khr entendait des bruits derrière le mur. Intriguée, elle grimpa et monta discrètement sur un toit. En dessous, des bruits d'animaux, ceux-là même dont ces gens se servent pour se déplacer ou tirer des caisses roulantes. Elle s'était toujours demandé quel goût ils pouvaient avoir, mais apparemment, ces gens ne les mangeaient pas.

Elle entendait aussi des voix. Ceux de mâles, à n'en point douter. Elle vit des fentes dans le bois du toit, et regarda à travers. Elle y aperçu les deux personnes, et observa quelques instants. Lorsqu'elle en fut lassée, elle se mit sur son derrière, et se gratta les avant-bras.

Elle commençait à fermement s'ennuyer, et l'homme souriant ne montrait pas le bout de ses pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 21:38

"Zut et zut ... " pensa-t-il pour lui-même, "deux erreurs en même temps, j'ai fait fort ... être aimable oui, mais ne pas sembler agréable quand même ! Tant pis ..."

Il se retourna lentement, affichant un sourire franc :

"Hé bien, j'ai dit que je n'avais plus d'argent il y a trois jours lorsque j'ai quitté l'autre village, mais cet après midi après mon réveil, lorsque j'ai fait le tour du village pour trouver une écurie, j'ai vu le verger, y ait cueilli quelques fruits pour me rassasier et j'ai pu en revendre trois au marché qui est juste à côté ! Donc pas besoin de garantir de quoique ce soit ni de crédit ! Cependant, rien ne nous empêche de manger un morceau quand même ! Vous venez ?"

A ce moment là un bruit furtif attira son attention, il se tourna vivement, cherchant l'origine de ce bruit ... Il scruta les coins obscurs, ne voyant rien, tout en demandant :

"N'avez-vous rien entendu ? Non, ça a l'air bien vide ... J'ai dû me tromper ou alors c'était une souris !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 23:25

Khr ?

Khr....

Khr !

Khr Khr !

Khr ?

Khr... Khr !


Je... Je crois que je dois avoir l'air bête là, se plaignit le docteur Scipion en regrettant de ne pas avoir davantage insisté auprès du professeur Boato pour donner à la jeune sauvage un nom un peu plus convenable, ou du moins, qui soit un minimum prononçable.

Khr ? Où es-tu ?

Khr... Khr ?

Le hasard fit - car il déambulait véritablement au hasard pour trouver la jeune femme - qu'il tomba à ce moment précis nez-à-nez avec les deux hommes, là, à l'arrière de l'auberge, juste dans les écuries.
- Oh... bonjour, n'auriez-vous pas vu une jeune-femme euh... D'à peu-près cette taille, les cheveux bruns, longs, et un air un peu sauvage ? Il est tard, et je crains qu'il ne lui arrive malheur, elle n'est pas d'ici, elle... enfin elle ne vient de nulle-part à vrai dire, elle a grandi dans la nature, elle est seule, ne connais pas notre monde, et les habitants se sont mis dans l'idée de la brûler vive. J'aimerai vraiment la retrouver... l'auriez-vous récemment aperçue ? leur demanda-t-il, inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 23:46

Effectivement, Icka l'avait entendu aussi.
Un bruit venant du toit.

Si c'était une souris alors s'en était une grosse.

A ce moment là un homme arriva et leur posa des questions qui parurent à Icka grotesques.

Bruler vive ?
Mais quelle drole d'idée. Serait elle sorcière ?
Tout ça pour un cadavre ? Faut pas exagérer.
Et non je ne l'ai pas vu.
Mais il nous semble avoir entendu une souris se ballader sur le toit.
Une grosse souris.

Disant cela; Icka et sa nouvelle connaissance dont il ne connaissait toujours pas le nom, avancèrent vers la porte de l'auberge.

Allons manger... Le vieux Raoul sait préparer un fameux ragout.


Dernière édition par Icka Prick le Ven 9 Mai - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 8 Mai - 23:58

- Vous ne l'avez donc pas croisée, c'est bien regrettable. Mais... réfléchit Scipion, une grosse souris vous dites ? Cette histoire de maudits rats porteurs de puces serait-elle vraie ? Il faut en parler au plus vite au nouveau maire, enfin lorsqu'il aura été élu évidemment, il faut à tout prix s'en débarrasser ! Mais pour l'heure, mieux vaut que je déplace la calèche d'ici, il n'est peut-être pas trop tard, si cette histoire est vraie, les chevaux ne sont peut-être pas encore malades.

Pris de panique, il entreprit le déplacement de l'attelage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 9 Mai - 0:03

Neil préféra ne pas intervenir et laisser Prick répondre. Il observait la scène et lorsque Prick fit mine de s'éloigner, l'homme à la recherche d'une fille d'aspect sauvage s'intéressa aux deux chevaux au fond de l'écurie. Avec un coup d'oeil pour ces bêtes, Neil sortit de l'écurie et rejoignir Prick qui entrait déjà dans l'auberge par la porte arrière.

Il le rejoignit dans la salle et le suivit à une table. Lorsque le tavernier, enfin quelqu'un qui semblait être le tavernier, vint leur proposer le menu du soir, Neil accepta mais refusa toute boisson alcoolisée ...


"Je crois qu'il m'en reste encore suffisamment dans le sang" s'expliqua-t-il avec un sourire contrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 10 Mai - 10:12

Quelle nuit !!!
Icka Prick ne se souvenait pas de tout, mais ce Neil Finster était une sacrée barrique quand il se mettait à picoler.
Icka avait un sacré mal de tête, et il était près de midi quand il se leva enfin.

Bon d'abord un coup d'oeil autour de lui. Où était il ?
Apparement s'était sa chambre de l'auberge.
Un bon point.

Etait il seul ?
Oui.
Deuxième bon point.

Il déscendit les marches le conduisant dans la grande salle de l'auberge et commanda à René son spécial gueule de bois. Mais un super corsé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 10 Mai - 11:38

Le village en deuil entra dans l'église pour faire ses adieux à l'ancien maire, puis prit la direction du petit cimetière.
Raoul faisait parti des porteurs. Pendant quelques heures les échoppes seraient fermées, le village paraitrait vidé de toute âme vivante....

René était resté à l'auberge car quelques clients y étaient logés, et il avait ses repas à préparer.

Le sermon du curé fut sobre, coupé par les sanglots de la famille et des amis du défunt.

Le service funèbre terminé, Raoul accompagné de quelques villageois, repartirent vers l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tensette

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 10 Mai - 13:44

Tensette resta à l'extérieur de l'Eglise. Elle ne mettait que très rarement les pieds dans ce lieu. Du haut des marches, elle pouvait suivre et entendre ce qui se passait à l'intérieur.

La mort du maire l'avait particulièrement touché. A de nombreuses reprises, il lui avait apporté secours.

Les gens de Thierceleiux avaient une facheuse tendance à me trouver étrange. Je crois que je dérange. Ils se demandaient sans cesse si les histoires que je raconte n'étaient que ballivernes ou vérités.
Je n'avais pas encore entendu des villageois m'accuser du meurtre de notre bon maire. Mais par expérience, je pense que cela ne va pa tarder.


"- Neil, te souviens-tu de la fois où je t'ai apporté de l'aide et toi Icka" m'armonna-t-elle tout bas.

elle pensa " Il est plus facile d'accuser quelqu'un que de se souvenirs des bonnes choses qu'il a réalisé".


Dernière édition par tensette le Sam 10 Mai - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique à Thiercelieux 13
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau site !! Panique au casino !!
» Initiation aux loup-garous de Thiercelieux à l'école
» Pas de panique !! ;)
» Hans-Ulrich Rudel
» Petite table romantique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animations dans les Royaumes Renaissants :: Panique à Thiercelieux :: Archives de Thiercelieux-
Sauter vers: