Animations dans les Royaumes Renaissants


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panique à Thiercelieux 13

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mar 20 Mai - 23:17

- Hrk !
Décidément, elle n'aimait vraiment pas le goût des grosses souris qui vivaient ici, ceux de sa terre natale étaient tellement meilleurs...

Depuis des nuits, Khr rêvait de retrouver sa meute et de partir à la chasse en compagnie de ses frères et de ses sœurs. Malheureusement, à chaque fois qu'elle entreprenait de fuir vers la colline ou les bois, des hommes sur des animaux à longues pattes la pourchassaient, et elle était constamment contrainte de retourner se cacher ici.
Les habitants avaient depuis bien longtemps détecté sa présence, et cachaient à présent leurs proies dans des cages ou derrière des murs fermés pour qu'elle ne leur en vole plus. Elle sentait de la crainte et de la méfiance chez eux.

Désormais, la faim se faisait ressentir, mais ne pouvait se résoudre à manger ces hommes, du moins, pas pour l'instant. Etrangement, elle trouvait quelque-chose de semblable en eux. Et puis il y avait cet homme, sur lequel elle était maladroitement tombée. Pourquoi ses yeux lui revenaient-ils constamment dans ses pensées ?

Pour la dernière fois de la journée, elle décida de descendre du toit de l'église pour trouver quelque-chose de bon à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mar 20 Mai - 23:41

La nuit était tombée et Neil se rendait à l'église pour chercher de l'aide auprès d'Aristote. Après tout, au final, il n'avait jamais fait ce dont on l'avait accusé ... mais il ne pouvait pour rien au monde dire où il était lorsque cet homme avait été tué ... Aristote ne pouvais pas l'avoir abandonné, il était une victime dans cette histoire ...

En s'approchant de l'église, il vit une ombre grimper le long du mur latéral ... En fait non, l'ombre descendait plutôt ... Il leva les yeux, le toit était sacrément haut, d'où venait cette ...

Oh ça alors, mais c'est notre boule de poils qui grogne !

Il s'approcha doucement, sortant de sa poche le reste de pain et de saucisson qu'il s'était procuré dans l'après midi. Il mordit un petit coup dans le saucisson puis dans le pain et tout en s'approchant, il agita le saucisson sous le vent.


"Alors ma petite ? N'aurais-tu pas faim par hasard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louviana

avatar

Nombre de messages : 45
Pseudo RR : philoum19
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 0:02

Sirotant encore un verre, Philoum continuait sa nouvelle manie depuis quelques jours. Enquiller verre sur verre il est clair que cela ne lui ressembler pas. Mais depuis quelques jours dèjà cette manie lui prit sans trop savoir pourquoi bien qu'au fond de lui son inconscience serait en mesure de lui expliquer.

Raoul vint s'installer à coté lui et commença à lui parlait.

Oui bonjour monsieur le Maire, bien entendu que vous pouvez parler avec moi. flatté par la remarque de Raoul.

Il commanda une bouteille et un verre de plus.

Vous boirez bien un verre avec moi.

Il lui versa un coup à boire.

Une dure journée vous dites. Ma foi oui on peut le dire. Déjà qu'en ce moment j'ai du mal à dormir paisiblement.
Je ne saurai vous dire ce qui se passe mais cela me travaille beaucoup.
Je n'aurai jamais penser que Vegoku puisse nous faire cela, lui un notable des plus renommés du bourg.

Philoum but cul sec le verre et s'en remplit un autre qu'il but a nouveau cul sec.

Non je ne pense pas que cela se finisse. Vous l'avez entendu hurler vous aussi. Cela ne doit être que le début. Il ne doit pas être le seul à nous maudire. Mais pourquoi je ne saurai dire.
Avec ses airs hautains j'aurai dû m'en méfier.
Ah et tensette hier.

Il se versa encore un verre.

Cela me rappele de bien triste souvenir. Je n'ai pas besoin de vous en parler encore, vous pouvez imaginer. Voir cette femme brulée ainsi. dit il en sanglotant.

Il but à nouveau cul sec et se remplit encore un verre.

En tout cas je crois en vous Raoul et je suis certain que vous arriverez à nous sortir de cet enfer.
Bon c'est vrai que du bon sens j'en avais mais là je suis épuisé. Mais que m'arrive t'il ?

Regardant le verre toujours plein du maire

Vous ne buvez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 0:20

Avant même qu'elle n'ait eu le temps d'arriver en bas qu'elle entendit un baragouinement.
- Aor a eie ? auai u a aim ar asar ?

Elle tourna brusquement la tête, et y vit les mêmes yeux qu'elle avait en pensée. Que faisaient-ils ici ?

Elle posa doucement un pied au sol, puis le second, sans lâcher l'homme du regard. Il avait quelque-chose en main, qu'était-ce ? Elle approcha doucement la tête, tout en conservant précautionneusement quelques mètres d'écart, et huma l'air.

La délicieuse odeur provenait bien de ça.
Elle aurait dit... Comme la viande de ces grosses bêtes qu'elle chassait jadis. Mais plus fine. Plutôt dans le genre de celle que l'homme souriant lui avait offerte. En tout cas, cela semblait bon, et son ventre était en accord avec elle.

Elle s'approcha doucement de l'homme, tout en restant aux aguets, prête à s'échapper s'il manigançait un traquenard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 0:26

Elle s'approchait ... méfiante ... telle une bête sauvage en fait ...

"Comment t'appelles-tu ?"

Sa voix l'avait faite reculer d'un pas et un rictus de défi lui barrait le visage. Mais apparemment l'odeur était plus forte que la crainte et elle ne s'enfuit pas. Neil prit son temps, l'observa tandis qu'elle se mouvait tel un animal, moitié accroupi, moitié à quatre pattes ...

Il grignotait son pain sans plus parler puisqu'apparemment cela la faisait reculer. Elle continuait de s'approcher tout en l'observant ... Finalement, ce fut Neil qui recula d'un pas et d'un geste très lent, il se baissa, tira son bras en arrière et lança le plus doucement possible son saucisson non loin de la ... fillette ?

Celle-ci commença par sembler vouloir s'enfuir lorsqu'il fit son mouvement de lancer, mais voyant qu'il ne la visait pas, elle ne bougea finalement pas. Lorsqu'elle se rendit compte de ce qu'il avait jeté, elle s'approcha rapidement, renifla ? Oui apparemment et fini par dévorer goulûment la cochonnaille.

Neil l'observa encore et finalement commença à s'ennuyer. Il se releva donc très doucement et, toujours sans parler, il se tourna face à l'église et s'y dirigea, laissant la créature là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 2:09

Lorsqu'elle eut fini son morceau, elle rechercha du regard son bienfaiteur, et l'observa s'éloigner.
En acceptant son offrande, elle avait par la même occasion bien évidemment accepté ses services et sa soumission - et vu comme en ce moment il était difficile pour elle de se débrouiller pour survivre, l'aide d'un serviteur n'était certainement pas de refus. Mais elle acceptait également de le protéger lorsqu'il sera en danger, ainsi sont faites les lois de la nature.

Peut-être aurait-il d'autres morceaux à lui offrir ? Elle se suivit sur quelques pas, discrètement, lorsqu'elle entendit des cris.


- Ee é à ! ou a eon !

- I e au a ee enuie !

- ené a à eers !

Les flammes aveuglantes et brûlantes qu'ils tenaient en main n'annonçaient vraiment rien de bon. Grognant, lâchant quelques cris, elle compris assez vite qu'elle ne ferait pas le poids contre cette horde menée par le gros homme moustache - qu'elle le haïssait celui-là !
Elle cru entendre son protégé baragouiner quelques sons mais n'y prêta pas attention, car ils venaient pour elle, et qu'elle devait fuir au plus vite. Un dernier grognement, et elle fila à pas de galop.

- Khr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 11:37

A la taverne :


Boire ?
Si, si bien sûr. Ca ne peut pas me faire de mal.
Santé Messire Philoum !


Raoul but cul-sec. Du coin de l'oeil, il observait son compagnon de table.
Pauvre homme ! Il semblait bien secoué par les derniers événements.
Il faut dire qu'il avait toutes les raisons de l'être
.

Je vous remercie de votre confiance. Je ferai de mon mieux pour adoucir la vie des Locaterciens.

Ils discutèrent encore un peu, mais l'heure tournait et Raoul réprima un bâillement.

Je vous laisse. Bonne nuit Messire.
Demain est un autre jour.


Sur ce, Raoul salua l'assemblée présente dans la taverne et rentra chez lui, un peu déçu de ne pas avoir revu le gamin.

Il sourit en pensant qu'il devait être auprès d'une conquête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 39
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Mer 21 Mai - 13:22

Nonchalamment le soleil se leva encore dans le ciel de Thiercelieux.



Les locaterciens s'adonnaient déjà à leur "joyeuse" coutume du "je te brûle avant que tu ne me tues" et ce matin c'est Ellias qui avait perdu.
Le malheureux eut beau clamer son innocence, personne ne le cru... jusqu'à ce que le bûcher eut raison de sa vie.

Les rats se faisaient de plus en plus nombreux dans le village, comme privés de prédateurs.
Quelques uns eurent même l'audace d'aller lire les messages du panneau d'affichage de la mairie :


Citation :
Thiercelieux en danger ! L'étranger nourrit des rats pesteux !
Citation :
René crache dans la bière !
Citation :
Les rats ne sont pas ce que l'on pense.
Citation :
Les lycans n'existent pas.
Citation :
...|\ _,,,---,,_
../,`.-'`' -. ;-;;,_
_|,4- ) )-,_..;\ ( `'-'
'---''(_/--' `-'\_)

Ceci n'est pas un René.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animations-rr.forum2jeux.com
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 22 Mai - 0:25

Neil sortit de l'église ... Il s'était endormi sur un banc du fond, en pleurant. Il avait rêvé de sa tendre et dans un moment agité, il était tombé, ce qui l'avait durement réveillé. Voyant à travers les vitraux que le jour semblait levé, il avait décidé de se rendre à l'auberge. Il se demandait s'il n'allait pas finir par établir un campement ici, après tout il semblait que personne ne soit à sa recherche pour l'instant. Et puis il pouvait toujours guetter l'arrivée de son lieutenant de police ou de quelqu'un le recherchant et s'enfuir à ce moment là.

C'était ce qu'il avait trouvé de mieux, attendre que ça se tasse un peu, qu'on l'oublie, avant de retourner chez lui pour enlever sa belle et aller faire sa vie avec elle loin, très loin, là où ils seraient en paix.

Il repensa à la drôle de scène la veille au soir, lorsque le groupe d'hommes armé de torches était apparu, pour attraper la fillette ... Celle-ci, en deux ou trois bonds, avait rejoint sa planque au sommet de l'église et avait disparu par les toits, pratiquement sans un bruit ... Le groupe d'hommes n'avait pas prêté attention à Neil, qui avait donc repris sa marche vers l'église pour essayer de parler à Aristote, tout en espérant qu'ils ne l'attraperaient pas. Cela le faisait rire.

Pour l'heure, il se mit à chantonner, tout en descendant les marches de l'édifice en direction de l'auberge :


"Il savait que cela lui coûterait cher,
Cependant il n'osait rien dire.
L'endroit où il se trouvait en cette nuit fatale,
Devait absolument rester un secret.
Il dut retenir ses larmes de rage,
Son coeur battant comme un tambour.
Car avec la femme de son meilleur ami,
Il avait passé sa dernière nuit de liberté.

Par delà les collines et plus loin encore,
Il jure qu'un jour il reviendra.
Loin des montagnes et des mers,
C'est dans ses bras qu'il se retrouvera
Par delà les collines et plus loin encore"


Arrivé à la porte de l'auberge, il entra d'un pas serein, un sourire aux lèvres. Il y avait une sorte de malaise parmi les rares personnes déjà présentes et il éteint son sourire immédiatement, il semblait que ça ne soit pas de circonstances. Commandant un oeuf sur le plat et un verre de jus de pommes à René, il tendit l'oreille pour entendre parler de morts sur le bûcher, de rats, de peste et apparemment de semeurs de peste.

Il se rendit alors compte qu'il n'avait pas, mais pas du tout fait attention à ce qu'il se passait dans le village. Il se rappela le garde la veille au soir, avant sa rencontre bizarre avec la sauvageonne, qui lui avait demander de voter. Il lui avait répondu d'aller trouver les gens du village, que lui n'avait pas à voter pour leur maire tous les jours, n'importe quoi ! Mais peut-être ce garde ne voulait-il pas parler du maire ??

Neil décida de manger tout en écoutant la commère qui parlait fort une table plus loin pour essayer d'en apprendre le plus possible sur les événements récents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 22 Mai - 0:52

Nouvelle journée qui commençait fort mal !

Des cris encore et toujours ! Un autre villageois avait été sacrifié par ses pairs.

Dieu, mais comment arrêter cette barbarie ?

Raoul avait déjà mal à la tête avant de s'installer à son bureau.
Bientôt , il assista à un véritable défilé de doléances :


- J'ai vu des rats ! Ca grouille de rats dans les rues !
- J'en ai trouvé près de mon lit ce matin .
- Paul et Norbert aussi.
- Oui, Ginette et Henri aussi
- C'est la peste ! On est maudit !
(...)
- M'sieur le Maire, c'est un scandale tous ces bûchers...
(...)
M'sieur le Maire, on m'a volé trois poules c'te nuit.
(...)

Ca n'arrêterait donc jamais. Pourquoi les gens avaient-ils donc voter pour lui alors qu'il ne s'était même pas présenté !
Raoul ruminait, se demandant s'il devait s'accrocher ou bien céder la place à quelqu'un d'autre.

Tous les Locaterciens étaient sur les nerfs. Même la belle petite boulangère à qui Raoul avait l'habitude de faire de l'oeil. Même elle avait perdu son beau sourire . Elle avait entendu parler de rats et ça ne l'amusait pas, mais alors là pas du tout.
N'empêche que même en colère, elle était pas mal du tout. Raoul l'aurait bien prise dans ses bras q'il n'avait craint une rebufade.

Finalement, il descendit à la taverne pour se restaurer un peu. Peut-être que les gens seraient plsu détendus autour d'un verre et d'un bon repas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icka Prick

avatar

Nombre de messages : 266
Pseudo RR : Quantum/Maggot Brain/Rumpofsteelskin/Sir Nose D'Voidoffunk/Psychoticbumpschool/ Giggle and Squirm/
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 22 Mai - 10:56

Un rat !!

Là au pied de sa couche, un rat crevé !!!

Icka repensa au géant de son rêve. Si les rats n'étaient pas ce qu'ils semblent, celui ci semblait être un rat crevé. Icka ne chercha pas plus loin et chercha un moyen de s'en débarasser. Il l'enveloppa dans un grand mouchoir, prenant soin de ne pas le toucher et le mis dans son pot de chambre, vide, la nuit n'avait pas été assez arrosée pour qu'il ait à s'en servir.

Il descendit avec et commanda à René son pire tord-boyau.

Il sortit ensuite dans la cours derrière l'auberge. Il versa la boisson sur le mouchoir et y mis le feu avec son amadou. Une flamme verte s'éleva et le rat ne mit que quelques minutes à bruler.

Un de moins se dit Icka.

Puis il retourna à l'auberge et vit Raoul.

Salut Raoul.
Devines quoi, je viens de bruler un rat crevé.
Un rat crevé que je venais de trouver au pied de mon lit.
Je crois que ça va trop loin là.
Faut vraiment qu'on trouve le poseur de rat.
J'ai bien une idée ou deux sur son identité mais...
Il y a quelqu'un dans ce village qui ne semble pas aimer grand monde et qui a tendance à faire bande à part... voir même à nous snober... Je me demande si ce n'est pas la personne que nous cherchons... Tu sais, je t'ai parlé de lui après la mort du Duc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Jeu 22 Mai - 18:37

Lorsque la vieille commère se mit à pousser les hauts cris, Neil tourna la tête pour voir qui entrait pour l'exciter ainsi. Ce n'était qu'un vieil homme, sûrement un amour de jeunesse ou alors un flirt pour passer le temps ... Mais lorsqu'il l'entendit saluer "Monsieur le maire", Neil porta finalement son attention sur lui.

Vu l'allure et la dégaine, il était à l'aise, il devait avoir cette charge depuis fort longtemps ... Les élections de l'autre jour n'avaient sûrement fait que reporter son mandat une énième fois. Cet homme là savait peut-être si des marchands arrivaient ou passaient par Thiercelieux dans les prochains temps ... Il faudrait qu'il songe à le lui demander.

Mais plus rien ne presse à présent ...


Il but une gorgée de son jus de pomme après avoir méticuleusement nettoyé son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 0:56

Paresseusement, Khr s'étira à son réveil, tout en se roulant sur le dos, la patte sur un ventre copieusement gâté de viande de poules imprudentes - quelle idée de se balader hors de leur enclos pendant la nuit !

Une fois lavée, elle sortit de son repaire et effectua quelques exercices lors d'une petite promenade, sautant par dessus les toits, ou se faufilant dans de petits passages entre des murs, non sans faire quelques haltes en se servant dans les provisions de certaines maisons laissées ouvertes. Lors de ses intrusions, on ne la remarqua qu'une seule fois, et Khr fut perplexe devant la réaction de la femelle qui la surpris et qui, au lieu de la chasser pour protéger son territoire, préféra taper sur un mâle tout en pleurant et en criant de rage.
Décidément, Khr n'arriverait jamais à comprendre ces animaux là. Elle ne comprenait d'ailleurs toujours pas pourquoi ils se couvraient de ridicules matières au lieu de rester naturellement nus. Mais au moins grâce à eux, elle pouvait trouver de la nourriture facilement, ce qui lui simplifiait nettement son existence.

C'est au détour d'une rue qu'elle entendit des aboiements qui lui parurent familiers.

- Khr ! Khr ! Khr ! faisaient-ils.

Pleine d'espérance de pouvoir enfin trouver l'un de ses semblables, elle se hâta de se tourner en direction de ces sons, avant de découvrir avec déception la précence ce celui que le gros homme à moustache semblait appeler "iion".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale

avatar

Nombre de messages : 240
Pseudo RR : Opale, dans une autre vie, dans une autre ville ^^
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 10:47

Icka Prick arriva dans l'auberge, mais il semblait venir de l'arrière cour.

Bonjour Icka ! le salua Raoul.

Icka Prick a écrit:

Salut Raoul.
Devines quoi, je viens de bruler un rat crevé.
Un rat crevé que je venais de trouver au pied de mon lit.
Je crois que ça va trop loin là.
Faut vraiment qu'on trouve le poseur de rat.
J'ai bien une idée ou deux sur son identité mais...
Il y a quelqu'un dans ce village qui ne semble pas aimer grand monde et qui a tendance à faire bande à part... voir même à nous snober... Je me demande si ce n'est pas la personne que nous cherchons... Tu sais, je t'ai parlé de lui après la mort du Duc...

Raoul l'avait écouté avec attention.
Quoi ? Toi aussi ?
Les gens n'ont pas cessé de défiler dans mon bureau pour me dire la même chose.
Les rats, les rats....encore des rats !
Vegoku nous aurait-il vraiment maudits ? ou bien connaissait-il l'identité de celui ou de celle qui veut notre peau ?

Arghhhhhhh, et maintenant il ne parlera plus de là où il est !

Je pense que tu avais raison depuis le début.
Cet homme solitaire et mystérieux me semble être le vrai responsable.
Il faut à tout prix en savoir plus sur lui, et ne plus se tromper.
La rage des villageois a encore monté d'un cran.
J'ai peur que ça finisse en guerre civile ou qu'un dingo ne choisisse de stopper le mal en nous brûlant tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 12:40

[ A deux tables de là ]

"Non merci, aubergiste ... Comment ? Ah oui, René ... Je disais donc non merci, René, rien d'autre, votre omelette était délicieuse, bien que j'avais commandé un oeuf sur le plat, le fait qu'elle était si bonne vous pardonne totalement ! Comment, si je quitte la table ? Ne puis-je donc y rester un moment pour digérer ? Ah il faut consommer ... Vous êtes dur en affaires, aubergiste ... Comment ? Ah oui, René ... Bon hé bien voyons ... Il est midi passé, servez-moi un pichet de vin !"

René semblait satisfait, aussi Neil se replongea dans ses pensées. La commère s'était tue pour observer la scène, espérant sûrement en tirer quelque cancan ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 14:01

Alors que personne n'avait pourtant fait appel à ses services, c'est à ce moment précis que le professeur Boato fit sa magistrale irruption dans l'auberge, non sans omettre de rendre quelques démesurés hommages aux jeunes filles qui discutaient à la table voisine.
- Messieurs, dit-il en s'adressant au maire et à son compagnon, ne cherchez plus, je sais qui est le coupable ! Plus bas : Il ne peut s'agir que d'une seule personne, et c'est René, le tavernier ! Comment ? Mais cela est évident ! Cet homme a les moustaches d'un fourbe, regardez comme elles sont épaisses, mais si longues et fines aux extrémités ! Ne regardez pas aussi franchement, voyons, soyez un peu plus discret ! Vous avez vu son nez ? Cet homme a de la haine envers ses contemporains, et au vu de son menton, je dirais que cela remonte depuis sa plus tendre enfance ; oui, c'est bien cela, depuis qu'il avait sept ou huit ans environ ! Il a depuis dû manigancer sa sombre vengeance, attendant patiemment au plus bel endroit, là, au beau milieu des clients assoiffés, voyant tout ce qui se passe et entendant tout ce qui se dit sans jamais se être inquiété de la moindre suspicion ! Croyez-moi, les traits ne trompent pas, et chacune de mes enquêtes ont toujours abouties sur le bon coupable !
Devant sa belle et irréfutable démonstration, le professeur se tint droit, le ventre bien sortant, et se caressa la moustache, le sourire d'un homme satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louviana

avatar

Nombre de messages : 45
Pseudo RR : philoum19
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 20:18

Pour une fois la nuit passée fut plus calme et il avait pu se reposer enfin.
Son réveil fut tout de même perturbé par cette monstruosité qu'il jeta immédiatement par la fenetre.

Accoudé au comptoir, Philoum écoute discretement et attentivement les diverses discussions qui ont lieu dans l'auberge.
La journée fut longue mais comme il s'y attendait une seule chose était au programme.¨Ecoutant toujours il entendit certain accusé untel et d'autre accusé tel autre. A vrai tous les habitants du patelin semblent suspects quand on écoute chacune des conversations.
Une seule lui semble des plus pertinentes alors il penche légèrement la tête pour mieux écouter et tendre son oreille en direction de l'étranger qui explique les relations entre le physique et la psychologie du probable coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Ven 23 Mai - 21:16

La nuit s'apprêtait à tomber, les conversations se faisaient répétitives -aussi, cette vieille bique, elle raconte la même chose à tous ceux qui entrent dans la taverne, faudrait qu'elle songe à se renouveler ! et Neil commençait à s'ennuyer. S'il devait passer du temps ici, il lui faudrait trouver une activité plus intéressante. Il décida de se lever, de sortir et de se rendre à la mairie, pour s'occuper un peu. Il rejoignit le comptoir tout en écoutant la démonstration du gros scientifique, qui le fit sourire ironiquement. Il régla ce qu'il devait à René, salua un homme accoudé là, qui s'ennuyait visiblement lui aussi et se dirigea vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 39
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 24 Mai - 4:36

Un nouveau jour plein de suspense à Thiercelieux ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animations-rr.forum2jeux.com
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 24 Mai - 18:10

La nuit avait été particulièrement mauvaise. Sans doute le fait que la lune avait été voilée ...

Ce matin il se réveilla fourbu, ce n'était décidément pas bon de dormir dans les arbres, il faudrait là aussi qu'il trouve une autre solution s'il devait passer plus de temps dans ce village ...

En arrivant sur la place du village, cette fois, il regarda alentours ... Déjà un bûcher était dressé, mais il n'y avait encore personne dessus apparemment ... Ou alors il avait déjà brûlé et celui-ci était préparé pour le lendemain ? Peu importait. Il eut une pensée très fugace pour la sauvageonne, espérant pendant une fraction de seconde que ce n'était pas elle qui allait être tuée aujourd'hui -ou qui l'avait été ...

Il se hâta de traverser la place, baissant les yeux pour ne plus voir ce monument aux morts funeste. Direction la mairie pour trouver un emploi.

Il examina les rares offres faites de si bon matin et opta pour l'une d'entre elles. Il arracha le feuillet et s'arrêta une seconde sur d'étranges messages :


Citation :
...\\
..(o>
\\_//)
.\_/_)
.._|_
Citation :
Le rat qui envois des rats se-rat bientôt fait comme un rat.
Quand sa face de rat brule-rat sur le bucher, il lui se-rat trop tard pour quitter le navire.
À bon chat, bon rat... Comprend-rat qui pour-rat...

"Il y a des fous dans ce village ... Il ne faudrait pas que j'y reste trop longtemps ou je risque de finir comme eux ..."


Sur quoi il quitta la mairie et retraversa le village à la recherche de son employeur de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walex

avatar

Nombre de messages : 519
Pseudo RR : Walex, Bernardo, Jill, Téo, Spéculoos, Hamm, Fleurette, Shalmersby, Hilare, Khr, Lom
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 24 Mai - 18:53

Guidant le peuple vers le bûcher, le professeur Boato ordonna à ce qu'on allume un nouveau feu pour y brûler René.
- Allons allons, dépêchons-nous !
- Il n'y a pas le feu ! objecta quelqu'un.
- Je le vois bien, c'est pour cela même que je vous demande de l'allumer !

Tandis que le condamné était poussé en direction de son funeste destin, à l'autre bout du village, Scipion tentait désespérément d'approvoiser Khr. Sa position était bien drôle, la tête en bas, accroché par les jambes à une grosse branche, tout à cinq mètres de haut, et le bras tendu vers la sauvage, un morceau de viande au bout. Elle, paisiblement assise sur un toit, le regardait avec beaucoup de curiosité.

- Crac ! -

La branche céda, et l'assistant du professeur évita de justesse une chute mortelle en se rattrappant in extrémis à une autre branche plus bas, qui céda à son tour mais le fit tomber sur un gros tas de compost, sauf.
D'abord inquiète, Khr se précipita vers le bord de la toiture avant d'exploser de rire en voyant l'expression de son protecteur. Puis, surprise, elle s'interroga sur ce qu'elle venait irrésistiblement d'échaper : évidemment, la notion de rire lui était encore inconnue, et elle resta longtemps interrogative sur le sens profond de cet acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SednaX

avatar

Nombre de messages : 703
Pseudo RR : Houhou, c'est SednaX ^^
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   Sam 24 Mai - 23:51

Il s'apprêtait à entrer dans une rue adjacente lorsqu'il entendit un cri :

"Le voilà, c'est lui, il est là, ligotez-le et brûlons-le !"

Il sursauta et se retourna vivement, se demandant ce qu'il se passait ...

Un groupe d'hommes et de femmes au visage haineux, portant torches et fourches semblaient pointer du doigt quelqu'un ... Se peut-il qu'ils aient attrapé la pauvre chose et se préparent à la brûler ? Il faut absolument les en empêcher !

Il prit son élan et commença à se diriger là où la foule semblait avoir acculé la créature pour qui il s'était passionné ces derniers jours ... Quand il s'aperçut que ce n'était pas la "fillette" chevelue qui était en joue, mais ... l'aubergiste ... enfin René quoi. Choqué, il s'arrêta net et ressentit un choc dans le dos. Un paysan qui l'avait suivi ne s'était pas arrêté à temps et l'avait violemment bousculé. Par chance, il réussit à ne pas perdre l'équilibre et il s'écria :


"Mais vous êtes idiots ou quoi ? L'aubergiste, son seul défaut, c'est de vouloir vous faire payer vos consommations, quel intérêt aurait-il à vous faire du mal, vous êtes son seul moyen de survie !"

Il s'aperçut que des visages agressifs s'étaient retournés vers lui, et il entendit une vois sortie de quelque part au milieu de la foule :

"C'est le scientifique qui l'a dit, c'est à cause de son menton, René nous a trahit !
-Ah parce que vous, votre menton, il a l'air de quoi, tout tordu comme il est ?"

Neil n'avait pas pu s'en empêcher. Ces paysans pouvaient être tellement sots que c'en était ridicule, parfois ... Voyant René qui se mettait à pleurer, ayant cessé de se débattre une fois ligoté sur le bûcher, Neil eut un pincement au coeur. Cet homme avait été le seul à parler avec lui sans sous-entendus ni accusations sous-jacentes, dans ce village de fous. Il n'hésita pas une seconde et se précipita, dans l'intention de détacher le pauvre diable qui n'avait sûrement pas mérité tel sort. Enfin, il n'en savait rien, mais c'était l'instinct qui le pouvait à agir ainsi.

Le seul problème, c'est que c'était trop tard ... Le bûcher venait d'être embrasé lorsqu'il l'atteignit enfin et quand il voulut s'arrêter pour ne pas être carbonisé avec, il se rendit compte qu'il était poussé par la foule, qui haranguait :


"Au feu, l'étranger ! Au feu !"

La douleur était incroyablement insupportable. Il n'entendit même plus les hurlements de René tant le siens résonnaient à ses propres oreilles. Cependant avant de sombrer dans l'inconscience, il parvint à articuler :

"A moi mes fidèles compagnons ! VENGEZ-MOI !"

A ces mots, une horde de rats commença à se rassembler avec une rapidité inouïe tout autour de la place de la mairie, provoquant panique et terreur parmi les villageois réunits. Les femmes se mirent à hurler, couvrant les cris de René et Neil, les hommes se mirent à taper des pieds et avec leurs outils sur le sol pour tenter vainement d'écraser ces sales bestioles ...

Cependant, qui a dit que les rats étaient intelligents ? Ceux-là pas en tout cas, et au lieu de terminer leur mission (il ne leur restait qu'un seul villageois sain à contaminer pour aboutir à ce que leur avait demandé leur maître !), ils décidèrent d'un commun accord d'aller aider leur maître directement.

Il fallut plusieurs mois pour chasser l'infâme odeur de rats pestiférés brûlés, mois durant lesquels le village fut totalement abandonné par ses habitants sains et saufs mais traumatisés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panique à Thiercelieux 13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique à Thiercelieux 13
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Nouveau site !! Panique au casino !!
» Initiation aux loup-garous de Thiercelieux à l'école
» Pas de panique !! ;)
» Hans-Ulrich Rudel
» Petite table romantique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animations dans les Royaumes Renaissants :: Panique à Thiercelieux :: Archives de Thiercelieux-
Sauter vers: